Rss

Biographie

Né dans le fond d’une comporte, sur un lit de mourastel, à la vigne “du pont“ (Labastide-en-Val, Aude), le 26 septembre 1960, jour de vendange pluvieux et venté ;

 

Le vent d’orage

Par la rase du temps

Le mémorialiste

 

depuis, boit les senteurs du vignoble jusqu’au plus profond de l’encéphale et de la chair; aime l’alcool des anges, la terre battue des caves, la bonne chère et le ciel clair ;

 

VENDANGES OCT 2010 021dans les vignes 020

 

Le maître de chai

 Les vrais amis

 

medoc aniv rose 057

 

 parle avec les arbres, les fleurs, les rivières, les oiseaux, les rocs de sa Corbière, les nuages, les cigales et les muses ; 

 

RANDO ECRITURE ST AVENTIN OCT 2010 023 photo blog 2

 

Lettre à mon âme

Alchimie

 
 
 

ne cherche pas l’inspiration, n’a crainte de la page blanche et ponctue ses folies de longs voyages dans les nues ;

 

Le Poète d’en bas

L’homme nu

 

 ne croyez pas qu’il rêvasse parmi les iris bleus;  il travaille !

 

AVI340020533313884_000198

                                                           

Un poème de comptoir

 

sa devise : CARPE DIEM ;

 

Photo047 blog 1

 

 Avance automatique

L’ordonnance

 Le retour espéré

 

 

seules la simplicité, la vérité, la pureté, l’amitié, la générosité, la liberté n’ont d’égal à ses yeux …

 et le scintillement de l’idée dans l’âme, ses coups de couteau dans la brume épaisse de l’hypothalamus et le hoquet jouissif des mots qu’il couche sur la feuille ;

 fou de vie ; immortel … peut-être ! ;

 

Silence

Routine

Mon Pierre as-tu trouvé la paix ?

 

BALADE à TERMES mars 09 008

 

blog

 

  Extrait de « José à sa famille »

 

 conçoit sa poésie sans artifice, sans fioriture :

“ L’âme du dimanche est semblable aux souliers du dimanche, trop étroite et trop vernie ; seule l’âme de tous les jours demeure confortable !“ ;

                                             

  La dame au chien

 Etude

 

conçoit sa poésie comme “un médicament pour l’âme !“

 

 Nouvelles envies

   Si la réponse vous convient

 Nuit blanche

 

 jose andalousie

 

    conçoit sa poésie avec une gueule et des tripes pour la scène et des pieds inégaux pour combler la critique ;

 

nous 2 (Copier)                        jose

 

ne cultive pas le challenge, la concurrence ou la comparaison; s’évertue seulement à ménager au présent les prisons de son âme;

“Soyez vous-même, les autres sont déjà pris » Oscar WILDE

 “Etre artiste n’est qu’une fatalité ; c’est tout“ J.G

 

 Le tisserand des mots

  

répétition 3 (Copier)

 

 ne cherche pas à intellectualiser l’émotion, le sentiment et le ressenti qui doivent accoucher de leurs propres eaux ;

 

 Un mercredi néfaste

 L’éducation religieuse

 

  pour lui la poésie ne peut être élitiste puisqu’elle ne trouve d’écho que dans la sensibilité de chacun ; chacun composant avec sa propre sensibilité ;

 

blog1blog2

 
 
 
 
 

a  horreur de l’injustice, a appris à lever le poing comme à tenir les cieux en respect ;

 

  Le dépossédé

  L’âme vagabonde

 Ma lutte poétique

 Lettre à Dieu mon ami

 

aime Freud, Jung, Lacan, Kant, Marks, les récits de Platon, le grand Zarathoustra, Camus, Rousseau, Darwin et Spinoza, les 4 saisons lorsqu’elles sont bien marquées, le calme et la paix ;

 

  Liberté conditionnelle

 De l’inconscient à la raison

 Montirat qu’on croyait foutue

  Le temps des deux écoles

 

  aime la terre rocailleuse de son terroir viticole audois, sur laquelle non seulement chaque homme  est unique, mais chaque souche de Carignan ou de grenache blanc, chaque pin d’Alep, chaque chêne kermès, chaque coquelicot !

où non seulement chaque femme est unique, mais chaque rocher chaque rivière, chaque bleuet, chaque cigale, chaque muret de pierre sur le flan des garrigues !

où non seulement chaque village est unique, mais chaque cuvée, chaque cyprès, chaque goutte de sang versée pour la passion de sa terre, chaque goutte de sueur tombée au nom du soleil de chez nous ;

où non seulement chaque cuisine est unique, mais chaque bonbonne, chaque barrique, chaque bouteille, chaque jardin secret, chaque rêve, chaque désir, chaque croyance, chaque aurore, chaque crépuscule, chaque âme, chaque jouissance, chaque mort et chaque renaissance …

 

mais outre l’ivresse des nues, ce qu’il aime plus que tout encore, c’est faire vivre ses textes sur scène et se livrer à de passionnantes joutes poétiques !

 

R.M CASTERAS

(Vice Présidente de l’Association GOBELUNE-POESIE)

 

jose4

  

 Merci de votre visite, épluchez chaque rubrique, sachez lire entre les lignes… et cueillez la métaphore à loisir ! N’oubliez pas de me contacter si vous souhaitez organiser à votre domicile une soirée poésie pour quelques amis, un atelier d’écriture… ou vous livrer à de passionnantes joutes poétiques ; amitiés ;

 

  José GARRIGOU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.