Rss

Un mercredi néfaste

Les cyprès ne cessaient de pointer vers le ciel

un doigt long d’ironie, d’amertume et de fiel,

les fleurs courbaient la tête, les abeilles rentraient,

les loupiotes de ruches peu à peu s’éteignaient ;

 

les hérissons ne traversaient plus hors des clous,

les mulots regagnaient leurs rives et leurs trous,

les hirondelles boutonnaient leur martingale,

sous les poutres, les araignées pliaient leurs toiles ;

 

les grues sur une patte, ignoraient les poissons,

les grues sur deux pattes, cessaient leurs rotations ;

seuls les corbeaux riaient, charognards insolents

qui claquent du bec quand d’autres claquent des dents !

 

les vieilles tiraient les rideaux de leur cuisine,

sous les fagots les vieux terminaient leur chopine,

les chattes regagnaient leur panière d’osier,

dans les volières plus une perruche ne chantait !

 

à la sortie des classes, les petites fillettes

montaient d’un geste grave leurs petites socquettes

et leur instituteur, homme sage et prudent,

s’assurait qu’un cheveu ne dépasse du rang !

 

les cerceaux et les billes n’avaient plus d’ambition,

on eut dit que plus grand-chose ne tournait rond !

les chouettes ne mettaient guère de sentiment

dans la voix et livraient de tristes hululements !

 

comble du comble, en ces landes où règne le vent,

où les curés et les cornards, aux cerfs-volants

passent la matinée, tout paraissait désert ;

pas une âme qui vive, pas le moindre courant d’air !

 

le jour s’épaississait; les candélabres éteints,

les grillons assoupis et la fumée du train

qui montait dans un ciel sans ange ni soleil,

on eut cru, je le dis, à un pays pareil

 

à ces contrées fantômes qui vous glacent d’effroi !

mais je compris enfin le comment du pourquoi !

– là, nul n’aurait pu demeurer indifférent –

là, tout était en berne et c’était évident !

 

il en est ainsi, quand le peuple mécontent,

un mercredi midi, reçoit son président !

Like This Post? Share It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.