Rss

Le rire du vent

Le vent s’en est allé

happer en d’autres terres

les feuilles de peupliers,

les feuillets de prières,

le fil des habitudes,

les mots de tous les jours,

le flot des inquiétudes,

les fleurs d’arrières cours…

 

ici, le calme, enfin

déploie ses larges ailes ;

tout naît et croît serein !

 

à voir les asphodèles

étirer leurs étoiles

dans l’espace apaisé,

à oublier le râle

lugubre, échevelé

du souffle tyrannique,

on dirait que tout flotte

sous un air angélique ;

au loin rit Iscariote !

 

léger le pas nouveau,

le battement de cœur,

tout repart à zéro,

comme en apesanteur !

 

sous les blanches poitrines

des broderies altières,

l’âpre nuit se termine

ravinant de lumière…

 

le vent s’en est allé

 rire au bout de la terre,

le calme est éphémère…

 

dansez dans sa trouée !

 

 

 

Like This Post? Share It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.